close

Lisbonne: la vidéo

Voici une vidéo sur la ville de Lisbonne, une capitale qui ne ressemble à aucune autre. Avec ses monuments et son passé, elle séduit les visiteurs qui sont souvent émerveillés aussi par les panoramas des belvédères dominant ses sept collines et son fleuve, le Tage. Equilibre aussi entre sa grandeur passée et son dynamisme contemporain, un lieu où se mélangent plusieurs époques et les atmosphères propres de chacun de ses quartiers historiques.
Et comment ne pas être envoûté par le son de ses tramways presque centenaires ainsi que par l’art et le souci du détail qui se répandent jusqu’au pavage des trottoirs et aux façades délicatement décorées d’azulejos?

Pour le voyageur qui arrive par la mer, Lisbonne, même de loin, s’élève comme une ravissante vision de rêve, et se découpe clairement contre le bleu vif du ciel que le soleil réchauffe de son or. Les dômes, les monuments, les vieux châteaux font saillie au dessus du fouillis de maisons et semblent être de lointains hérauts de ce séjour délicieux, de cette région bénie. Fernando Pessoa

A voir absolument:
– La Praça do Comércio, un des plus vastes places du monde, au bord du Tage.
– Castelo de Sao Jorge, le château Saint-Georges, un havre de paix perché sur les hauteurs et doté d’une superbe vue sur la ville.
– Mosteiro dos Jeronimos, un monastère grandiose et surprenant qui abrite la tombe de Vaco de Gama.
– La célèbre tour de Belém qui a vu partir les plus grands conquistadors.

Vue de l’extérieur, la tour de Belém fait l’effet d’un splendide joyau de pierre, et c’est avec une stupeur mêlée d’admiration croissante que le visiteur contemple sa beauté si particulière. Car cette tour est une véritable dentelle, et une dentelle de qualité supérieure ; qui plus est, c’est un délicat entrelacs de pierre dont le blanc étincelant se voit de loin et attire aussitôt les regards de tous ceux dont les embarcations remontent le Tage.

Petite anecdote : les célèbres pasteis de nata sont excellentes surtout parce qu’elles contiennent beaucoup de jaunes d’œufs. Savez-vous pourquoi? Autrefois, les nonnes amidonnaient leur vêtement avec le blanc de l’œuf. Il fallait bien faire quelque chose avec les jaunes restants…
Comme pour les cannelés de Bordeaux, d’ailleurs!

Tags : lisboalisbonlisbonne
Lindsay

The author Lindsay

Leave a Response